5 sites de réseautage social pour les baby-boomers | Comment les choses fonctionnent

Les baby-boomers se connectent plus que jamais via les sites de réseautage social.  Voir plus de photos de vieillissement en bonne santé.

C’est un jeu pour les jeunes, ce truc de réseautage social — n’est-ce pas ? Des sites comme Facebook et MySpace sont principalement peuplés de (bien) moins de 35 ans, et vous pouvez le dire, avec tous ces clichés de bière et de clivage et ces acronymes explétifs. On pourrait penser que les “vieux” étaient complètement absents.

Même pas proche. Non seulement les soi-disant baby-boomers, généralement définis comme ceux nés entre 1946 et 1964, ont afflué vers des sites grand public comme Twitter, Facebook, MySpace et LinkedIn, mais les pionniers de l’Internet ont même, enfin, commencé à lancer des réseaux spécifiquement pour les Kennedy- foule de l’époque, dont la plupart s’intéressent peu ou pas à ce qui s’est passé dans le kegger de la nuit dernière.

Les statistiques montrent que plus de 40% de ce groupe démographique est sur un réseau social [source: Miller]. Une grande partie est sur Facebook et MySpace; mais une partie croissante de ce trafic Boomer va vers des sites conçus spécifiquement pour leur tranche d’âge.

Voici cinq des sites où les baby-boomers sont plus que bienvenus, du grand public au créneau, en commençant par un qui est un peu des deux : LinkedIn. C’est un site qui peut non seulement servir un objectif tangible, mais aussi être un point d’entrée confortable pour les baby-boomers qui ne sont pas encore dans le coup.

5 : LinkedIn

LinkedIn est un endroit idéal pour les baby-boomers professionnels pour plonger dans les eaux du réseautage.

Ce que les jeunes tiennent pour acquis, de nombreux baby-boomers secouent la tête : Pourquoi ne pas simplement appeler ma petite amie si je veux savoir ce qu’elle fait ?

C’est en effet un monde différent d’un point de vue social. Mais c’est aussi un monde différent en termes de carrière, avec de nombreux baby-boomers qui continuent de travailler bien après 55, voire 65 ans, et beaucoup de ceux qui prennent leur retraite conservent une sorte de lien avec le monde du travail.

LinkedIn est un site de réseautage social qui se concentre sur l’aspect commercial des choses : trouver du travail, proposer des emplois, établir des relations d’affaires, planifier des séminaires, trouver de nouveaux clients… vraiment tout ce qui concerne l’obtention d’un salaire ou l’expansion d’une entreprise. C’est cette direction et cet objectif clairs qui font de LinkedIn un excellent point de départ. Ceux qui ont besoin de temps pour se familiariser avec le côté social du réseau en ligne peuvent se plonger dans le côté commercial et accéder à des tutoriels très faciles à suivre sur la mise en place d’une présence en ligne.

Et quand tous ces discours de refroidisseur d’eau, manqués par tant de baby-boomers qui ne travaillent plus à temps plein, deviennent une partie naturelle de l’interaction numérique, il est assez facile de se plonger dans des réseaux sociaux plus ouverts, comme MySpace…

4 : MySpace

La sagesse conventionnelle nous dit que MySpace, plus que des endroits comme LinkedIn et Facebook, est exclusivement un truc d’enfant, avec ses pages de profil entièrement personnalisables qui sont si souvent, eh bien, “colorées” et son lien profond avec le nouveau monde de la musique.

Comme c’est si souvent le cas, cette sagesse n’est pas tout à fait correcte.

Plus de 55 utilisateurs ont une forte présence sur MySpace, avec plus de 3 millions de comptes au début de 2011, ce qui représente 5 % de la base d’utilisateurs totale. [source: SMT]. Et qui a dit que les baby-boomers ne se souciaient pas de la nouvelle musique de toute façon ? Ou parler à l’ensemble des moins de 30 ans ? Traiter avec les jeunes peut vous aider à rester vital, et les baby-boomers, en tant que groupe, sont tout à fait préparés pour cela.

Bien que MySpace soit un espace social où les baby-boomers peuvent se sentir chez eux et expérimenter de nouvelles compétences, ce n’est peut-être pas là que la plupart de leurs amis se retrouvent. Ça doit être Facebook…

3 : Facebook

Conçu par des étudiants, pour des étudiants, Facebook peut sembler intimidant aux personnes ayant la patte d’oie. Mais croyez-le ou non, la présence de Boomer sur ce site bien connu est incroyablement forte, avec 9 millions d’utilisateurs de plus de 55 ans en 2011, contre environ 1,2 million en 2009, et environ 10 % de la démographie de Facebook. [sources: Middletown, WPRW, SMT]. C’est de loin le segment qui connaît la croissance la plus rapide [source: WPRW].

Il y a une bonne raison à cela. Pour tant de personnes âgées, la force motrice de l’adhésion à Facebook est simple : leurs enfants et petits-enfants se joignent à eux et libèrent leurs tripes. Les personnes qui ne peuvent pas avoir un petit-enfant au téléphone pendant toute leur vie peuvent simplement aller sur Facebook.com, voir ce que les petits ont fait cette semaine et envoyer un message.

La plupart, cependant, découvrent bientôt que leurs amis plus adultes sont là aussi – et leurs amis de l’université, leurs meilleurs amis d’enfance et leurs anciens collègues sont soudainement tous à portée de main.

Et puis le vrai plaisir commence, surtout lorsque les baby-boomers découvrent qu’il existe des réseaux sociaux pour eux. Des espaces comme le réseau social de l’AARP peuvent changer la donne…

Maintenant c’est la croissance

En 2009, les personnes de plus de 55 ans ont augmenté leur présence sur Facebook de 175 % ; les hommes du même groupe d’âge ont bondi de 138 % [source: WPRW].

2 : AARP

Le site de réseautage de l'AARP concerne davantage la discussion entre pairs que les photos du dernier kegger.

Le fait est que l’expérience commune compte beaucoup. Lorsqu’il s’agit de se sentir vraiment chez soi, les sites de réseautage social conçus spécifiquement pour les baby-boomers peuvent être une bouffée d’air frais.

L’un de ces sites est le réseau mis en place par l’AARP (American Association of Retired Persons). Tandis que des sites comme MySpace et Facebook se prêtent extrêmement bien aux signalements personnels (« j’adore les beignets ! ») de 55, et s’articulent autour de groupes ayant des centres d’intérêt communs.

C’est là que se déroule la majeure partie de l’action, dans les milliers de groupes allant de la politique au jardinage en passant par les rencontres, les clubs de lecture et le cyclisme. La page d’accueil de l’AARP est conçue pour diriger les utilisateurs vers des discussions qui pourraient les intéresser et vers des groupes auxquels ils pourraient vouloir se joindre. Pour les personnes de plus de 55 ans qui n’ont peut-être pas autant d’occasions de rencontrer et d’apprendre à connaître de nouvelles personnes, un site comme AARP peut offrir une expérience plus satisfaisante que les sites principalement consacrés à rester en contact avec des amis que vous avez déjà.

Ce qui nous amène à Eons, qui est aujourd’hui l’un des sites de réseautage les plus populaires pour les baby-boomers.

1 : Siècles

Eons est né en 2006, fondé par l’homme qui a construit Monster.com à partir de zéro. Dès le début, il s’agissait d’attirer, de divertir et de garder les baby-boomers, et cela semble être le cas.

Il compte 800 000 utilisateurs enregistrés et en reçoit des centaines d’autres chaque jour, tous plus de 50, tous intéressés à entrer en contact, tous intéressés à rester pleinement pertinents et impliqués dans ce qui semble parfois être un monde construit pour les jeunes. [sources:della Cava, Italie].

Comme le site AARP, Eons concerne des groupes dont la portée est stupéfiante. Par exemple, il existe des groupes consacrés aux voyages, aux finances, aux soins de santé, à l’athlétisme, à la musique, aux émissions de télévision préférées de l’enfance, à la généalogie, aux rencontres – groupes de baby-boomers chrétiens, « célibataires en camping-car » et « sexe pervers ». années. Il existe une base de données nécrologique qui non seulement n’expire jamais, mais permet également aux utilisateurs de télécharger des photos, des histoires et des vidéos sur le petit ami ou le mari décédé ou le petit ami de première année.

Et Eons semble se prêter extrêmement bien aux réunions en face à face, avec des groupes se rassemblant à travers le pays pour partager des intérêts communs avec des amis en ligne.

Eons a vraiment quelque chose pour tout le monde – tant qu’ils ont plus de cinq décennies. Si vous n’aviez pas connu Kennedy, vous ne l’auriez pas compris.

listes de seaux

Après l’inscription, Eons demande aux utilisateurs d’énumérer leurs objectifs, puis propose des groupes, des forums, des discussions et des articles (et, oui, des publicités) liés à ces aspirations de vie.

Beaucoup plus d’informations

Articles Liés

  • 10 conseils pour s’adapter à la retraite
  • 5 activités de retraite pour hommes
  • 5 activités de retraite pour les femmes
  • 5 façons de vieillir pour rester socialement engagé

sources

  • Communauté en ligne AARP. (18 mai 2011) http://www.aarp.org/online_community/
  • “Les statistiques des médias sociaux de Boomer font vibrer Twitter, Facebook, AARP.” Les relations publiques filaires fonctionnent. 9 avril 2009. (18 mai 2011) http://wiredprworks.com/2009/04/09/boomers-social-media-stats-rocking-out-on-twitter-facebook-aarp/
  • Della Cava, Marco R. “Les baby-boomers entrent dans les réseaux sociaux.” ÉTATS-UNIS AUJOURD’HUI. 26 mars 2009. (16 mai 2011) http://www.usatoday.com/tech/webguide/internetlife/2009-03-26-boomer-social-networking_N.htm
  • Gates, Anita. “Pour les baby-boomers, les joies de Facebook.” Le New York Times. 19 mars 2009. (18 mai 2011) http://www.nytimes.com/2009/03/22/nyregion/new-jersey/22Rgen.html
  • Italie, Léanne. “Les baby-boomers comptent sur leurs propres réseaux sociaux.” MSNBC. 2 avril 2008. (16 mai 2011)
  • http://www.msnbc.msn.com/id/23917896/ns/technology_and_science-internet/t/baby-boomers-hang-out-own-social-networks/
  • Miller, Phyllis Zimbler. “Baby Boomers : commencez à apprendre les médias sociaux avec Linked In.” L’examinateur. 20 mars 2011. (18 mai 2011)
  • http://www.examiner.com/internet-business-in-national/baby-boomers-start-learning-social-media-with-linkedin
  • Miller, Steve. “Étude : les baby-boomers aiment aussi les réseaux sociaux.” Semaine de la publicité. 11 septembre 2008. (16 mai 2011) http://www.adweek.com/news/advertising-branding/study-baby-boomers-love-social-networks-too-104133
  • “MySpace pour les baby-boomers.” Semaine de travail. 16 octobre 2006. (18 mai 2011) http://www.businessweek.com/magazine/content/06_42/b4005117.htm
  • Riley, Duncan. “BOOMj.com : réseau social pour les baby-boomers.” Tech Crunch. 22 juillet 2007. (16 mai 2011) http://techcrunch.com/2007/07/22/boomjcom-social-networking-for-baby-boomers/
  • “Mise à jour des médias sociaux 3Q : qui utilise Facebook, Twitter, LinkedIn et MySpace ?” Les médias sociaux aujourd’hui. (19 mai 2011) http://socialmediatoday.com/paulkiser/199133/social-media-3q-update-who-uses-facebook-twitter-linkedin-myspace
  • Wortham, Jenna. “Baby boomers, Luddites ? Pas si vite.” MORCEAUX. Le New York Times. 20 février 2009. (16 mai 2011) http://bits.blogs.nytimes.com/2009/02/20/baby-boomers-luddites-not-so-fast/