Quelles sont les couleurs des clubs de motards ?

Que signifient les symboles ?

Le célèbre emblème Hells Angels est un crâne avec des ailes, portant un casque de moto.

Les couleurs du club elles-mêmes peuvent être extrêmement complexes et détaillées. Si vous regardez le dos de la veste d’un membre OMG, vous verrez trois (parfois quatre) patchs mettant en évidence :

  • Le nom du club, généralement étalé sur le dessus
  • Le logo ou l’emblème du club, au milieu
  • L’emplacement du chapitre, en bas (par exemple, Chicago)
  • Parfois, récompenses et réalisations (autour des couleurs)

Les logos ou les décalcomanies sont le symbole principal du club et sont probablement ce que la plupart des gens imaginent dans leur tête lorsqu’ils pensent aux couleurs. Ce sont les patchs colorés et parfois terrifiants qui représentent généralement une figure monstrueuse ou démoniaque. Le célèbre emblème Hells Angels est un crâne avec des ailes, portant un casque de moto [source: Thompson]. Les Outlaws ont ‘Charlie’, le crâne souriant aux pistons croisés [source: Serwer]. Le Vagos MC utilise une image de Loki, le dieu nordique de la malice [source: Hume]. Le symbole païen est un dieu du feu coloré inventé par l’un de ses fondateurs [source: Peirce]. Habituellement, les couleurs sont destinées à projeter une image étrange, mais il y a quelques exceptions. Par exemple, le logo Bandidos est, selon la légende, basé sur la mascotte Bandito de Fritos. En Australie, le logo Finks est un bouffon de cour souriant tenant une bouteille de bière sous son nez rouge bulbeux.

Les couleurs contiennent aussi souvent une sorte de devise ou de slogan. Le « MC » dans la livrée de nombreux OMG signifie simplement « club de moto ». Les couleurs des païens ont les initiales GFPD, qui signifie “God Forgives, Pagan’s Don’t” [source: Peirce]. Les motards portent également des patchs plus petits autour des couleurs, ou sur les manches ou les revers de leurs vestes pour représenter différentes réalisations ou idéaux. Bien que cela puisse sembler une distinction douteuse pour certaines personnes. Un patch avec le numéro “13” montre qu’un motard aime fumer de la marijuana [source: Thompson]. (M est la 13e lettre de l’alphabet.) Différentes ailes colorées représentent censément différents actes sexuels accomplis par le motocycliste. Cependant, selon certains auteurs, cette association est basée sur des rumeurs répandues par des motards parmi des journalistes crédules [source: Thompson].

Les couleurs sont si importantes pour l’identité des gangs de motards hors-la-loi que certains des plus grands clubs, tels que les Hells Angels, les Mongols et les Outlaws, ont en fait demandé et obtenu la protection du droit d’auteur pour leurs couleurs. Par exemple, le mot Mongols, écrit en arc en caractères sans empattement, est une marque de commerce du gang. Ou du moins jusqu’en 2009, lorsque les procureurs américains ont intenté avec succès une action en justice pour révoquer le droit d’auteur des Mongols, un coup dur pour le moral du groupe. [source: Goldman]. Cette affaire a prouvé ce que les motards savaient déjà, à savoir que les couleurs sont le symbole le plus important qu’un gang ait de son identité.

Articles Liés

  • 10 marques de motos vintage
  • 10 gangs de motards notoires
  • Comment fonctionne le Hells Angels Motorcycle Club
  • Comment fonctionnent les motos
  • Comment fonctionnent les gangs de rue
  • Comment fonctionne le Yakuza
  • Comment fonctionne la mafia
  • Comment fonctionne le Sturgis Motorcycle Rally
  • Pourquoi les surfeurs ont-ils des gangs ?
  • Sears vendait-il vraiment des motos dans son catalogue ?

sources

  • Dulaney, William L. “Une brève histoire des clubs de motards” hors-la-loi “.” Journal international d’études sur la moto . Partie 1. Novembre 2005. (10 mai 2011) http://ijms.nova.edu/November2005/IJMS_Artcl.Dulaney.html
  • Brillez, Marie. “La vie dans le gang de motards hors-la-loi.” Le Washington Post. 16 juin 2010. (10 mai 2011) http://voices.washingtonpost.com/crime-scene/maria-glod/life-in-the-outlaw-motorcycle.html
  • Brillez, Marie. “Va. Acte d’accusation de Biker Gang.” Le Washington Post. 15 juin 2010. (11 mai 2011) http://voices.washingtonpost.com/crime-scene/virginia/va-indictment-against-biker-ga.html
  • Glover, Scott. “Les États-Unis se concentrent sur l’identité des cyclistes.” Los Angeles Times. 22 octobre 2008. (10 mai 2011) http://articles.latimes.com/2008/oct/22/local/me-mongols22
  • Goldman, Abigail. “Un gang de motards violents dépouillé de son emblème.” Soleil de Las Vegas. 24 octobre 2008. (10 mai 2011) http://www.lasvegassun.com/news/2008/oct/24/violent-biker-gang-stripped-emblem/
  • Hank, David. “Une forte présence policière vise à prévenir la violence contre les gangs de motards.” Portland Press Herald. 2 juillet 2002.
  • Hume, Elisabeth. “Vagos combat l’image du hors-la-loi.” L’abeille de Sacramento. 25 septembre 2004.
  • Peirce, Paul. “Les rouages ​​du gang de motards de Pagan sont lentement révélés.” Revue du Pittsburgh Tribune. 4 juillet 2009. (10 mai 2011) http://www.pittsburghlive.com/x/valleynewsdispatch/s_632301.html
  • Pugmire, Lance et Amanda Covarrubias. “22 membres de clubs de motards arrêtés lors de raids dans 5 provinces.” Los Angeles Times. 10 mars 2006. (10 mai 2011) http://articles.latimes.com/2006/mar/10/local/me-vagos10
  • Serwer, Andrew E. “Les affaires diaboliques des Hells’ Angels.” Fortune. 30 novembre 1992. (10 mai 2011) http://money.cnn.com/magazines/fortune/fortune_archive/1992/11/30/77184/index.htm
  • Thompson, Hunter S. “Les gangs de motards.” La nation. 17 mai 1965. (10 mai 2011) http://www.thenation.com/article/motorcycle-gangs
  • Département de la justice des États-Unis. “Le président national des motos hors-la-loi condamné à 20 ans de prison.” 8 avril 2011. (10 mai 2011) http://www.atf.gov/press/releases/2011/04/040811-doj-outlaws-motorcycle-national-president-sentenced-to-20-years-in -prison .html